Certes, l’équipage de la voiture #8 Toyota constitué de Buemi, Nakajima et Hartley s’impose sur le long circuit ardennais de Spa Francorchamps, mais l’opposition est présente et bien présente avec l’autre constructeur engagé en Hyper Car cette année, le français Alpine et ses pilotes Lapierre, Vaxiviere et Negrao.

Sébastien Buemi a franchi la ligne d’arrivée au volant de la Toyota GR010-Hybrid au terme d’une course à rebondissements qui vit son trio de pilotes se battre jusqu’à la victoire sur cette manche inaugurale du FIAWEC 2021 et ce, malgré les pénalités infligées. Ces pénalités proviennent de manquements réglementaires lors des passagse aux stands. Il conviendra de resserrer quelques boulons au niveau du management et il y a fort à parier que le debrief ait été pour le moins ferme chez Toyota malgré la victoire.

Néanmoins, Sebastien Buemi impose davantage encore son expérience en WEC et signe sa 18° victoire dans la catégorie. Un record magistral qui en fait l’un des must have pour toute écurie souhaitant rafler la mise. Non seulement le pilote est vite mais compte tenu de son expérience incroyable il connait chaque détail permettant le développement fin d’une voiture de compétition. Le suisse connait parfaitement les subtilités du pilotage en peloton et la rigueur et la concentration qu’impose tout dépassement des attardés.

L’équipage vainqueur aura bouclé 162 tours du circuit de 7km700. Le triplé n’aura pas connu une course tranquille et de tout repos, il aura en effet été soumis à pression constante tant par la voiture soeur #7 que par l’écurie Alpine qui engage une seule voiture cette saison.

Photo Copyright 2021 Gabi Tomescu /AdrenalMedia.com  

Chacune des trois Hypercar prit les commandes de la course au gré des événements mais, au final, c’est la Toyota GR010-Hybrid n°8 qui émergea après les ennuis connus, notamment par la voiture sœur, la n°7.

A moins de deux heures de l’arrivée la Toyota GR010-Hybrid n°7 de tête effectua un tout droit dans Bruxelles après un contact avec la Porsche n°91. Planté dans le bac à graviers, Kamui Kobayashi, contraint à un reset complet de sa voiture,  fut néanmoins en mesure de repartir et d’offrir à son team un podium historique en Hypercar en étant sorti du bac à graviers par les véhicules d’intervention.

L’Alpine pilotée par Andre Negrão, Nicolas Lapierre et Matthieu Vaxixiere a réussit une course très solide en tenant parfaitement la comparaison face aux deux voitures du soleil levant. En WEC, Alpine démarre parfaitement sa saison WEC 2021.

United Autosports USA en patron du LMP2

Photo Copyright 2021 Gabi Tomescu /AdrenalMedia.com  

En LMP2 l’équipe tenante du titre, United Autosports USA, a confirmé ses ambitions avec Filipe Albuquerque, Phil Hanson et Fabio Scherer dominant l’ensemble du plateau lancé à leurs trousses. Malgré les modifications réglementaires apportées à la catégorie LMP2 (aéro et pneumatqiues), l’équipe américaine a rendu une copie parfaite en termes de performances face à ses rivaux constituant une catégorie particulièrement fournie. On a travaillé très dur pendant l’intersaison chez United Autosports, ce qui a permis à l’équipe de s’imposer avec la manière mais également de soutenir la comparaison face aux grandes soeurs Hyper Car en terme de performances pures enregistrées lors des essais et qualifs…

PosTeam / DriversChrono/écartBest lap
1TOYOTA GAZOO RACING Buemi S. Nakajima K. Hartley B.#86:00’17.7332:03.930
2ALPINE ELF MATMUT Negrão A. Lapierre N. Vaxiviere M.#361’07.1962:04.822
3TOYOTA GAZOO RACING Conway M. Kobayashi K. Lopez J.#71 Lap2:05.030
4UNITED AUTOSPORTS USA Hanson P. Scherer F. Albuquerque F.#221 Lap2:05.605
5JOTA Gonzalez R. Felix da Costa A. Davidson A.#382 Laps2:06.543

Write A Comment