L’échéance se rapproche (et il était temps). Fin Mai sera marqué par un redémarrage des activités rallystiques en compétition tant à l’international qu’en National avec l’ouverture des compétitions en France. Nous revenons sur la prochaine épreuve WRC, Rallye du Portugal qui se déroule du 20 au 23 Mai. Nous passons en revue les catégories d’engagement et donc les divers coupes et championnats auquels sont inscrits les équipages.

Parmi les 81 engagés, 55 concurrents ont fait acte de candidature dans l’une ou l’autre des séries organisées sous le label WRC. Ce sont donc un peu plus de deux tiers des équipages qui ont cassé la tirelire pour espérer apparaitre dans un des classements (67,9%).

WRC: World Rally Championship 10 engagés (12,35%)

Le Graal de tout pratiquant de rallye. Dans cette catégorie ce sont de véritables laboratoires roulants qu évoluent aux mains des funambules. Trois constructeurs sont impliqués: Toyota, Hyundaï et Ford (par le biais de M Sport). Toyota et Hyundaï engagent chacun 4 concurrents contre 2 pour Ford. Au volant de prototypes n’ayant plus grand chose à voir avec nos voitures du quotidien, les équipages sont en conditions sprint du début à la fin, souvent à la limite des possibilités physiques de leurs bolides. Il s’agira de la première confrontation terre de la saison qui est la surface majoritairement proposée en WRC. Toyota y introduit une évolution de son groupe motopropulseur et les enseignements y seront précieux pour les attributions de couronnes pilotes et constructeurs en fin de saison. Parmi les pilotes qui seront étudiés de très près, il y aura évidemment le français Adrien Fourmaux navigué par Renaud Jamoul qui est reconduit en WRC pour sa première fois sur la terre au volant de la Ford Fiesta. Notez que Pilou Loubet a changé de copilote et l’épreuve sera révélatrice de sa marge de progression aux côtés de son nouveau navigateur Florian Haut Labourdette qui connait la musique. Fort de 108 départs en rallye à ce jour depuis 2008, il a copiloté Thierry Neuville à bord d’une Hyundaï fin 2019 au Monza show mais ne dispose que de très peu d’expérience sur la terre. La partition suivie par Florian sera allegro. Toujours pour Hyundaï, on notera également le retour de Dani Sordo. Il s’agira de son 12° départ au Portugal WRC.

WRC2: 12 concurrents (14.81% des engagés)

Alignés au volant de Rally2, nouvelle nomenclature des R5, le line up de pilotes a fière allure pour ce départ portugais. Les plus grands noms de la discipline sont présents avec l’ultra leader Andreas Mikkelsen (Sköda) qui verra un opposition très solide emmenée par le dernier vainqueur en date Mads Ostberg (Citroën). Un français défendra les couleurs nationales: Eric Camili (Citroën) qui prendra son deuxième départ cette saison après avoir fait l’impasse sur l’Arctic et la Croatie. Eric connait cette épreuve pour l’avoir déjà disputé à 3 reprises par le passé (2015,2016 et 2017) en ayant enregistré son meilleur résultat en 2016 à bord d’une Ford Fiesta WRC quand il terminait 5° au général, signant un fabuleux 3° temps scratch au départ de la deuxième étape dans Baiao. 5 modèles différents sont engagés: 3 Volkswagen Polo Gti, 3 Ford Fiesta Mk2, 2 Skoda Fabia Evo, 2 Citroën C3 et 2 Hyundaï i20. La bataille s’y annonce somptueuse avec un niveau globalement homogène. On notera le retour aux affaires d’Oliver Solberg pour le compte de Hyundaï qui était pour le moins impatient de reprendre le volant.

WRC3: 25 engagés (30.86% de engagés)

Il s’agira de la série la plus représentée au départ avec près d’un tiers du plateau. Cette année, ce sont encore des Rally2 qui sont engagés dans ce classement. Les deux français leader du classement provisoire y sont alignés avec Rossel et Ciamin qui auront fort à faire face à des concurrents avides de revanche sur une surface différente. Les locaux très expérimentés à divers niveaux de compétition avec Armindo Araujo et Bruno Magalhaes se feront un devoir de défendre et porter les couleurs lusitaniennes pour cette manche WRC. Les classements provisoires pourraient bien être largement modifiés au soir de l’arrivée tant le niveau d’expérience et les objectifs variés sur cette surface. Dans cette catégorie très hétéroclite en terme de niveau de performances, on dénombre pas moins de 14 Sköda Fabia Evo, 6 Citroën C3, 2 Volkswagen Polo Gti, 2 Hyundaï i20 et 1 Ford Fiesta Mk2.

JWRC: 8 concurrents (9.88% des engagés)

Série monotype disputée à bord de Ford Fiesta Rally4. Les deux roues motrices auront fort à faire sur le tracé portugais qui présente un relief marqué. Il faudra soigner ses trajectoires et utiliser chacun des chevaux disponibles en ayant une voiture parfaitemenrt réglée. Tous les participants à la manche croate sont alignés au départ de leur première manche terre de la saison. Le pilote Dirt Rally aura pour tâche première de confirmer sa main mise sur la série Junior. Le britannique a déjà disputé cette épreuve en 2016 au volant d’une Ford Fiesta R2. Le letton Martins Sesks, dauphin du classement JWRC 2020 sera un de ses principaux concurrents avec le finlandais Sami Pajari. Martin Koci sera également un client à surveiller, après de très bons résultats en 2015 et 2016 déjà en JWRC, le pilote tchèque s’était reconcentré sur les séries nationales et il revient au JWRC fort d’une expérience de la course bien plus grande. Lors du Rallye de Croatie, on aura assisté à un tempo élevé dans cette catégorie dans les deux premières étapes où les écarts étaient relativement ténus.

Write A Comment